C H A R G E M E N T
blog banner
Moussa SYLLA

Le marketing de soi ou personal branding.

Je lis présentement un livre sur la stratégie marketing. En parcourant les pages de l’ouvrage Marketing en action, l’inspiration m’est venue d’écrire sur le marketing et précisément le marketing de soi ou personal branding comme disent les anglo-saxons. Je me suis posé les questions suivantes : les conseils marketing du livre, destinés aux entreprises, ne peuvent-ils pas être appliqués à nous, notre personne, notre vie ? Si oui, comment les utiliser afin de nous donner les moyens de briller comme nous le méritons ? Je réponds oui. Maintenant parlons de comment les utiliser dans notre vie.

Inspirons nous des entreprises qui réussissent leurs stratégies marketing.

En faisant le parallèle entre l’évolution du marketing et la mienne, je me suis rendu compte de plusieurs ressemblances. Auparavant, je n’écoutais jamais mes interlocuteurs et centrais toute la conversation sur moi. Ennuyeux pour mes interlocuteurs et improductif pour moi, je ratais des informations cruciales que les écouter m’aurait fourni.

Comme agissent les entreprises qui réussissent avec leurs consommateurs, qui gagnent des parts de marché, si nous voulons gagner en influence, nous devons apprendre à écouter nos interlocuteurs et à les comprendre. Aujourd’hui, les compagnies qui n’écoutent pas leur marché se font laminer car leur myopie leur fait rater les nouvelles tendances. Nous aussi, si nous voulons accroître notre pouvoir personnel, nous devons apprendre à écouter nos interlocuteurs et notre environnement.

Quelles sont nos forces, quelles sont nos faiblesses ?

De même, nous devons analyser nos forces et nos faiblesses. Une personne qui ne se connaît pas ne se fera pas connaître auprès des autres. Sun Tzu en parle dans son livre De l’art de la guerre, se connaître permet de remporter 50% de nos combats ou d’avoir 50% de chance de les gagner. Beaucoup de mauvaises stratégies dans la vie sont dues au manque de connaissance de soi-même. Voulons-nous finir comme ces entreprises qui disparaissent car elles se lancent dans des initiatives périlleuses ? Je présume qu’aucun de mes lecteurs n’est masochiste. Alors, soyons conscient de nos forces et de nos faiblesses, c’est un grand pas en avant vers le pouvoir.

Concentrons sur ce que nous pouvons contrôler et dédaignons le reste.

Comme une entreprise, il existe des éléments que nous pouvons contrôler, d’autres que nous ne pouvons pas. Il est obligatoire d’agir sur ce que nous pouvons contrôler. Aussi devons-nous nous évertuer de connaitre ce que nous ne pouvons contrôler pour diminuer leur portée. Plus facile à dire qu’à faire.

Une entreprise peut contrôler la qualité de son produit. Cependant, lors de la mise en marché ou un moment de la commercialisation, pourrait survenir un changement technologique qui rend caduc ce produit et entraîne sa disparition.

C’est la même chose pour nous : nous pouvons travailler sur nous-même et nous améliorer, avoir un look attractif, une personnalité séduisante, un style de vie de rêve. Cependant, certaines personnes ne l’aimeront pas, d’autres l’adoreront. Mais en mettant de l’emphase sur notre amélioration, nous serons toujours assurés d’avoir un marché. Concentrons-nous à devenir et demeurer une personne de valeur.

Responsabilité personnelle dans notre amélioration.

Après que nous avons travaillé sur nous, il nous incombe de nous « vendre », et ce dans tous les domaines de la vie. En restant dans notre coin, personne ne saura ce qui est en nous. La responsabilité de notre promotion dans l’entreprise ou de notre réputation dans la communauté nous revient. Si nous nous présentons bien, nous aurons toujours des « consommateurs » (entourage, collègues…) qui voudront de nous.

Avons-nous réfléchi comment pourrons-nous nous présenter de la meilleure des façons lors de nos rencontres ? Comment pourrons-nous attirer les autres vers nous sans faire trop d’effort ?  Comment pourrons-nous trouver usage à nos brillants talents dans nos vies personnelle et professionnelle ?

Le produit est aussi important que l’emballage. Ne laissons pas notre bon produit,- c’est à dire nous-même – être pénalisé par un mauvais emballage – un style vestimentaire inadéquat, un corps bedonnant à cause d’une mauvaise alimentation… Nous devons être cohérent avec nous-même : notre mode de vie, notre style d’habillement doivent refléter notre personnalité.

N’essayons pas de plaire à tout le monde, nous n’y arriverons pas.

Avons-nous remarqué comment tous les leaders d’opinion se concentrent sur des segments précis et comment ils n’essaient pas de toucher toute la population ? Ils ont un positionnement particulier : sagesse, folie,… Nous aussi, devons choisir comment nous voulons être et travailler pour être perçu tel.  Il est inutile d’essayer de plaire à tout le monde, nous nous auto-banalisons sans que nous y parvenions. Prenons exemple sur les marques. Peu, pour ne pas dire aucune, n’essaient de toucher tout le monde. En même temps, elles se concentrent sur leurs cibles et les caractéristiques de leur produit correspondent ou sont perçues comme correspondant à celles qu’elles veulent.

Le marketing ne se limite pas aux produits ou aux services, il inclut nos stratégies de communication personnelle. Nous avons de brillantes idées ou un grand potentiel que les autres n’écoutent ou ne constatent, le problème vient certainement de nous. Les autres sont concentrés sur leur vie, c’est à nous d’aller les chercher. Et pour qu’ils nous répondent, nous devons leur proposer un excellent produit, c’est-à-dire le meilleur nous, la meilleure version de notre personne. En procédant ainsi, nous surmontons leurs appréhensions et occuperons la place qui nous revient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *