C H A R G E M E N T
blog banner
GOKU DRAGON BALL SUPER

Créer la vie à laquelle nous aspirons.

Il y a quelques jours, je regardais Dragon Ball Super (oui je suis très fan de ce manga, depuis mon enfance) qui raconte les aventures de mon héros de manga favori : Goku après avoir sauvé la planète terre de BOO. Goku a toujours eu un problème à s’adapter à la vie civile et ses contraintes : le travail, les études. Il est un guerrier dans l’âme et sa passion est de s’entraîner. Quand sa femme lui suggéra qu’il doit commencer à gagner beaucoup d’argent, que sa vie de combattant ne l’amènera nulle part, il se dit intérieurement que cela ne l’intéresse pas, qu’il préfère s’entraîner.

Souvent, les contraintes de la vie entraînent que nous abandonnions nos passions, du moins temporairement. Gagner notre vie, construire une maison, nous acheter une voiture, financer les études de nos enfants. Toutes ces nécessités nous obligent à nous contenter de notre travail parce que nous nous disons comment pourrions-nous nous prendre en charge et prendre en charge notre famille si nous abandonnions tout pour nous consacrer à nos passions.

Il ne s’agit pas de nous lever du jour au lendemain et nous dire : je vais démissionner de mon travail et suivre ma passion. Il s’agit plutôt de nous donner les chances de construire progressivement la vie à laquelle nous aspirons.

J’ai toujours mis de l’emphase sur la nécessité de commencer petit puis grandir plutôt que de ne jamais commencer, parce que si nous attendons que les conditions soient favorables, nous attendrons longtemps ou toujours.  Si nous analysons notre vie, nous nous rendrons compte que nous ne sommes pas devenus indépendant du jour au lendemain, nous sommes passés par diverses et pénibles étapes.

En devenant adulte, nous oublions souvent cela. Aussi notre audace disparaît-elle. Cela fait que nous devenons timorés, notre courage diminue parce que nous commençons à avoir peur de l’échec. Et pourtant, en retrouvant notre spontanéité d’enfant, nous serons plus capable d’atteindre nos objectifs parce que nous prendrons plus de risques.

Je disais que construire la vie à laquelle nous aspirons demande de commencer. L’écriture a toujours été ma grande passion, je ne voulais pas la perdre mais j’étais aussi pris par les nécessités de la vie. Pour concilier tout cela, je m’évertuais de toujours écrire, je cherchais toutes les occasions pour écrire. J’envoyais mes articles aux journaux, ils étaient parfois publiés, d’autres fois ils étaient rejetés. Ce n’est pas plaisant de voir son article être rejeté mais le rejet est une étape incontournable dans toute initiative. J’avais créé un dossier « Article blog » dans mon drive. J’y stockais tous mes articles car je voulais me donner toutes les chances de réaliser mon rêve. Cela a facilité le développement de mon blog.

Que pouvons-nous entreprendre aujourd’hui pour nous donner les chances de vivre la vie à laquelle nous aspirons demain ? Quelles actions qui, les mettre en place maintenant, nous aideront à atteindre nos objectifs demain ?

N’ayons pas honte si nous croyons obtenir des réponses qui sembles utopiques. Dans un premier temps, cela sera souvent le cas. Mais si nous creusons davantage, nous nous rendrons compte qu’elles semblent mais ne sont pas utopiques.

Je regarde souvent des vidéos de footballeurs qui, quand ils étaient jeunes, jouaient dans des terrains en piteux état, avec des ballons de fortune. Ils savaient ce qu’ils voulaient. Aussi se donnaient-ils les chances de réaliser leurs rêves, même si les conditions étaient défavorables. Ils croyaient en leurs rêves et se donnaient les chances de les obtenir.

Nous pouvons nous inspirer d’eux. Nous ne devons pas rester statique, à verser dans un vœu pieux que les choses changeront d’elles-mêmes. C’est un leurre que de penser cela : le changement survient quand une personne agit, il ne survient pas quand la personne se contente d’espérer. Dans ce cas, elle se mentirait à elle-même, ce qui est le pire mensonge, occulter la vérité à soi-même.

Commençons à agir, à prendre des initiatives pour atteindre nos objectifs. N’ayons pas peur du ridicule, n’ayons pas peur d’être moqué. Toutes ces étapes sont normales dans le processus pour construire la vie à laquelle nous aspirons.

Nous entendrons les gens nous dire que nous n’avons pas besoin d’avoir des rêves plus grands parce que notre vie semble parfaite. Ce sont des gens qui restent dans leur zone de confort, qui sont effrayés à l’idée de prendre des risques, qui se contentent d’une vie confortable mais insatisfaisante. Ne devenons pas comme ces personnes timorées parce que nous voulons construire quelque chose de plus grand et noble. Cette autre chose requiert que nous pensions et agissions différemment. Quand nous nous fixons des objectifs élevés, ce n’est pas en agissant comme tout le monde que nous les réaliserons mais plutôt en osant assumer notre différence.

Cette différence entraînera que ce que nous proposerons au marché sera acheté. Si nous agissons comme tout le monde, la part de marché potentielle sera partagée entre toutes les personnes qui agissent comme nous. Cependant, si nous proposons quelque chose d’unique, nous disposerons de niches qui nous seront fidèles parce que ne pouvant trouver autre chose ailleurs.

C’est dans notre différence que nous nous accomplirons. C’est dans le suivisme que nous serons oubliés car nous serons invisible. Si nous avons peur de notre différence, pensons à cela.

Comme Goku, sachons ce que nous voulons et agissons pour nous donner les chances de l’obtenir. Que les difficultés ou contraintes de la vie ne nous font pas oublier nos rêves ; gardons toujours dans un coin de notre tête ce que nous voulons accomplir, commençons à agir, aussi infimes semblent les actions.

En procédant ainsi, nous ne renoncerons pas. Au contraire, nous continuerons d’aller de l’avant. Les portes s’ouvriront progressivement. Les frontières de l’impossible seront de plus en plus en éloignées parce que ce qui semblait impossible hier devient possible aujourd’hui. Parce que nous continuons d’agir, l’impossible devient de plus en plus possible. Nous développons la confiance nécessaire pour nous dire que seul l’abandon peut nous empêcher d’atteindre nos objectifs.

Finalement nous construirons la vie à laquelle nous avons toujours aspiré, et cette vie-là, nous l’avons construite par nos efforts, notre persévérance et le refus de laisser les conditions défavorables nous inciter à abandonner.