C H A R G E M E N T
blog banner
Aider les autres s'aider

Comment résoudre les problèmes des autres est le meilleur moyen d’atteindre nos objectifs ?

Dans les facultés de gestion des universités et les écoles de commerce, les cours de marketing commencent invariablement par le concept de marketing mix et les 4p : produit, prix, promotion et place. Ce concept était valable il y a bien des années, et peut encore s’appliquer dans certains secteurs d’activité. Cependant, en faire la panacée marketing serait une erreur, surtout dans l’époque à laquelle nous vivons.

Obtenir d’abord le consentement de la personne

Je mets systématiquement en mode silencieux sur WhatsApp les personnes qui partagent en statut les produits qu’ils vendent, surtout quand c’est trop récurrent. Je ne le fais pas méchanceté mais considère que c’est une nuisance. Pourquoi ? parce que WhatsApp est, selon moi, un espace pour communiquer avec mes proches : famille et amis. Si j’avais donné mon numéro à une personne et savais que son but est de me proposer ses produits et services, j’aurais été injuste de le mettre en mode silencieux.

Je soupçonne que beaucoup de personnes pensent et procèdent comme moi, en ayant des conversations çà et là sur le sujet.

On a l’habitude de dire que quand une personne consent à une chose, elle sera plus encline à tenir ses promesses. Robert Cialdini en parle dans son livre Influence et manipulation avec le concept de Cohérence. Supposons que j’ai une réputation de générosité, ce qui est une bonne chose, j’agirai dans ce sens pour mériter cette qualité.

Tirer profit du concept de cohérence

Quel est le rapport entre le concept de marketing et la cohérence ?

Les marketeurs doivent comprendre qu’il ne sert à rien d’adresser des messages à une personne sans son autorisation ; elle ne nous répondra pas et nous en voudra de la déranger. La meilleure manière de procéder est d’entrer d’abord en contact avec la personne, établir des liens avec elle, lui dire ce que nous faisons et lui demander si elle serait intéressée par nos produits et services dans le futur. Si la personne donne son accord, elle ne nous en voudra pas de la solliciter. Pourquoi ? Rappelons-nous du concept de cohérence : la personne qui nous avait donné son accord ne voudrait pas que nous ayons une mauvaise image d’elle. Aussi respectera-t-elle sa parole.

Aidons les autres et ils nous aideront

J’observe souvent sur LinkedIn des personnes faire du rentre-dedans aux recruteurs. Le premier message dit d’emblée qu’elles cherchent un travail et sont désespérées. Je comprends ce besoin pressant de trouver un travail mais ne crois pas que montrer son désespoir est la meilleure stratégie pour obtenir un emploi. Supposons que vous vous présentiez à une banque et dites au premier conseiller de clientèle que vous rencontrez : j’ai besoin urgemment d’un prêt. Vous l’accordera-t-il ? Je ne pense pas.

Mettons-nous à la place du recruteur : une personne lui écrit : j’ai besoin d’un travail. Donne-t-elle vraiment envie d’être aidée ?

Il est important d’établir des liens, de développer une relation de confiance avec les autres. Par la suite, il nous sera plus facile d’atteindre nos objectifs. Comment y parvenir ? Nous pouvons commencer par saluer le recruteur, lui poser des questions, lui demander que nous avons besoin d’aide pour booster notre employabilité. Les gens aiment conseiller, aider une personne à progresser.

Apprendre à développer notre image

Au-delà de nos compétences, nous devons nous vendre. Nous vivons dans un monde d’image. Aussi devons-nous développer une stratégie de marketing personnel, trouver un positionnement dynamique qui contribuera à l’atteinte de nos objectifs.

Quand mes proches ont besoin de livres, je suis la première personne à qui ils s’adressent parce qu’ils savent que j’achète des livres et aime lire. Comment ai-je réussi ce positionnement ? Je partage des livres, je donne mon avis sur ceux publiés, je montre des images de moi dans une bibliothèque. Cela me donne une crédibilité pour parler des livres et en devenir un expert        .

La clé est de ne pas se contenter d’en parler mais de le démontrer aussi : « don’t tell, show. ».

Cela est également valable avec la mode qui est l’une de mes plus grandes passions. J’adore prendre des photos parce que j’aime partager mon look. C’est ce que j’écrivais paragraphe précédent, « don’t tell, show ». Il est beaucoup plus efficace de montrer notre expertise que d’en parler.

Procéder ainsi est l’un des meilleurs moyens de nous distinguer dans le monde d’aujourd’hui, avec les réseaux sociaux qui permettent d’entrer en contact avec le monde entier, multipliant ainsi les opportunités et les rencontres. Nous cherchons un travail dans la finance, montrons notre expertise dans ce domaine en publiant des posts sur la finance. C’est la même chose dans tous les autres domaines : l’action sera toujours plus éloquente que la parole.

Cela demandera de l’audace, comme participer à des colloques, prendre la parole en public. En résumé, profiter de toutes les occasions qui s’offrent à nous pour montrer notre expertise. Nous nous distinguerons de la masse, et des occasions se présenteront irrémédiablement.

Changer de mindset : nous sommes le produit

Nous devons changer d’approche marketing et procéder avec subtilité : établir des liens, développer la confiance avec les gens, montrer notre expertise.

Nous devons aussi comprendre que nous sommes le produit. Si nous sommes un commerçant, les gens achèteront notre produit parce qu’ils nous aiment bien. Devant l’entrée de mon lieu de travail, il y a deux personnes qui vendent exactement la même chose, au même prix. J’observe que presque tout le monde achète chez l’une parce qu’elle est plus sympathique et accueillante.

Ne l’oublions pas, acheter, vendre, recruter sont très subjectifs. La personne qui nous plaît le plus aura de plus grandes chances de gagner, et à compétences égales, gagnera toujours. Pour cela, nous devons travailler sur notre personne et développer notre attractivité chez les autres pour leur donner envie de nous donner la chance de montrer ce que nous valons.

Ayons le vœu de sincèrement vouloir aider les autres à résoudre leurs problèmes ; plutôt que de voir un acheteur de chaussures, voyons une personne qui veut se faire belle. Plutôt que de voir une personne qui achète des habits pour ses enfants, voyons une personne qui veut leur faire plaisir et leur montrer combien elle tient à eux.

En ayant une telle mentalité, nous réussirons à attirer une horde de personnes qui voudront acheter dans notre commerce ou qui auront envie de nous recruter. Cela sera plus efficace et plus payant que de voir en eux seulement des acheteurs ou recruteurs mais des personnes qui veulent résoudre un problème et que nous aiderons à le résoudre.