C H A R G E M E N T
blog banner
Apprendre à se nous faire confiance

Apprenons à nous faire confiance !

Quotidiennement dans notre vie, nous sommes amenés à prendre des décisions. Parfois, il arrive que ces décisions soient incomprises parce que les motifs qui les sous-tendent ne sont connus que de nous. Et parce que ces motifs ne sont connus que de nous, c’est nous qui sommes à même de prendre les bonnes décisions dans notre vie, alors assumons-les et persévérons-y.

Refusons le jugement des autres.

Ce que nous vivons est parfois impossible à dévoiler aux autres. Ils ne voient que l’extérieur alors que nous, sommes à l’intérieur. Ils ne comprendront pas le pourquoi de nos actions. Mais est-ce important quand nous croyons, avons la conviction que nous avons pris la bonne décision ?

Notre vie nous appartient, c’est à nous de la conduire suivant nos propres intérêts. Aussi devons-nous apprendre à nous approuver et à cesser de plaire à tout le monde. Peu importe ce qui nous arrivera, c’est nous qui l’assumerons le plus, les autres compatiront peut-être mais c’est nous qui en subirons véritablement les conséquences. Parfois, le prix de l’accomplissement est la solitude, l’incompréhension des autres, l’impopularité. Mais rien ne peut être obtenu gratuitement. Nous devons payer les prix si nous souhaitons atteindre nos objectifs.

Patientons et persévérons.

Plus tard, quand les gens sauront, ils comprendront et leurs railleries, leurs moqueries d’alors ne seront plus que des souvenirs. Au cours de l’histoire, des personnes admirées plus tard, furent au début critiquées, traitées de fou. Mais quand elles persévèrent, quand elles restèrent persuadées que leurs actions étaient justes, elles triomphèrent. Si nous abandonnons à la première critique, à la première moquerie, nous ne méritons pas d’atteindre nos objectifs.

Croyons toujours en nous.

Quand personne ne croit en nous, ce n’est pas si grave que cela. Mais, quand nous ne croyons pas en nous et que tout le monde croit en nous, nous n’irons nulle part. La première attitude à adopter pour obtenir le succès est de croire que nous l’obtiendrons. Commençons à visualiser nos succès futurs, ce n’est pas très important si aujourd’hui ils semblent irréalisables ou utopiques. Juste visualisons-les, ensuite encrons dans notre esprit la pensée que nous les réussirons et puis agissons – peu importe quelle action nous entreprenons mais commençons à faire quelque chose.

Dans cette voie pour connaitre ses succès, attendons-nous aux critiques, aux pessimistes qui nous disent que c’est impossible. Écoutons-les mais toujours, croyons à la réalisation de nos rêves. Il n’y a aucune raison que quand nous savons où nous voulons aller et que nous établissons un bon plan pour y parvenir et que nous suivons le plan – tout en étant flexible – que nous n’atteignions pas notre destination.

Je parlais tout à l’heure des personnes admirées aujourd’hui pour leurs idées, leurs réalisations et qui au début, étaient critiquées ou traitées de fou. Sans la patience et la force morale de supporter railleries et moqueries, elles ne seraient pas parvenues à connaitre le succès. Développons notre patience, j’assimile la patience à gagner et attendre que nous récoltions notre médaille. C’est comme le vainqueur d’une compétition mais qui recevra sa médaille, sa coupe quelques instants après son triomphe.

Le bon moment viendra, juste patientons.

Parfois, nos idées sont en avance sur notre temps mais quand les gens arriveront à maturité pour les comprendre, ils les adopteront. Présentement, je suis en train de lire un livre de Daniel Yergin et Joseph Stanislaw – La Grande Bataille. Les auteurs parlent du pouvoir des idées et la patience dont doivent faire preuve ceux qui les développent pour qu’elles puissent s’imposer.

De cette pensée de Daniel Yergin et Joseph Stanislaw, je peux tirer deux leçons. La première, pour développer des idées, il faut avoir confiance en nous, confiance en notre bon jugement et confiance que nos idées seront adoptées par d’autres personnes. La seconde est que nous devons faire preuve de patience, savoir que nos idées ne seront pas adoptées aussitôt qu’elles seront développées mais le seront plus tard si nous continuons d’y croire.

Demeurons les leaders de notre vie.

Alors, peu importe ce que nous voulons réaliser, apprenons à nous faire confiance, à prendre nos propres décisions. Nous sommes capable, ne laissons personne nous faire penser le contraire. Nous avons la possibilité de nous accomplir, d’avoir la vie à laquelle nous rêvons. Mais ceci n’est qu’une possibilité. Nous devons croire qu’elle deviendra réalité pour qu’elle passe de possibilité à réalité. Et cela, cette croyance, c’est nous seul qui pouvons l’adopter, personne ne le fera à notre place.

Et quand nous commençons à croire que nous pouvons, que nous agissons, le succès ne viendra pas instantanément. Nous devons accepter les critiques, les échecs temporaires. Mais peu importe, nous savons que nous réussirons, alors des critiques ne nous ébranleront pas, des échecs ne nous décourageront pas. A la fin, nous savourerons nos triomphes et c’est cela le plus important.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *